Le leader de Pastef, « Les Patriotes », Ousmane Sonko est craint par certains de ses camarades, Inspecteurs des Impôts et des Domaines. Ces derniers, dénonce-t-on, continuaient à lui fournir des informations non fondées. 

La trahison est l’affaire de certaines personnalités, responsabilisées dans la gestion des affaires étatiques. Ayant des cafards à masquer, ils agissent avec des méthodes frauduleuses et voilées pour satisfaire un adversaire de l’Etat. Appelées des « taupes » de la République, ils avançaient jusqu’à un passé récent, à visage masqué.

Désormais, ces inspecteurs hauts placés dans le dispositif de gestion des affaires de l’Etat, doivent davantage être plus méfiants. Puisqu’ils sont présentement, bien connus des autorités étatiques, particulièrement, le Chef de l’Etat, Macky Sall. Ces taupes, découvre-t-on, opéraient d’une manière assez spécifique. Ils se donnaient le moyen d’avoir une personne intermédiaire qui, remettait régulièrement, documents et argent au leader de Pastef.

Très prudents et méfiants, ils ne traitaient pas, via le téléphone, l’internet ou autre moyen, susceptible d’être tracé. C’est ces souteneurs-là qui révélaient en partie les secrets d’Etat et finançaient certaines des activités de ce leader, tant contesté du point de vue comportement. Considéré comme un manipulateur hors norme, il a l’habitude de balancer des informations infondées et non véridiques à travers les médias. Histoire, insiste-t-on, de se faire une notoriété afin d’assouvir ses « fantasmes » politiques.

Et pour se faire une idée de la composition de ces taupes, révèle-t-on, il faut braquer le regard du côté des Inspecteurs, anciens de l’UGB et de ceux qui craignent que le leader du Pastef les cite dans une affaire des plus nébuleuses, auxquelles ils avaient pris part. L’option de ces « taupes », montrant une fausse sympathie à Sonko, reste une manière volontaire de couvrir leurs arrières.

Occupant des postes stratégiques, lesdites taupes sont aujourd’hui, connues par le Chef de l’Etat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here