Ses parents sont détruits : la fillette de 04 ans, tuée à keur Matar Gueye et dont la dépouille a été découverte dans la fosse septique du daara où elle effectuait des études, était l’enfant unique de sa mère. Une naissance-miracle « après trois grossesses avortées de sa mère, dont une à 7 mois », selon Mor Ndiaye, émigré en Italie et malheureux père de la défunte.

Revenant sur les circonstances du drames, il a confié à Thiesinfo : « D’après les informations qui me sont parvenues, le jour du drame, ma fille s’est rendue à son école pour ne plus revenir vivante à la maison”, regrette-t-il en poursuivant : « Il semble que ce jour-là, elle a quitté sa classe à 17h en compagnie de ses camarades. Mais j’en doute fort, c’est son camarade et aînée de trois mois qui a ramené ses chaussures à la maison familiale. Je soupçonne que c’est dans l’enceinte de l’école coranique que son ou ses bourreaux l’ont enlevée, avant d’attenter à sa vie pour ensuite jeter sa dépouille dans la fosse septique. J’ai la forte conviction que ce drame a été perpétré à l’intérieur de l’école coranique ».

« Par contre, je ne saurais m’avancer sur le mobile de ce crime abject « , avance-t-il. Avant de confier : « J’ai vu pour la dernière fois ma fille au Sénégal dans le courant du mois d’octobre 2020 et c’était à l’occasion de la célébration du Gamou ». Une rencontre dont il ne savait pas que c’était la dernière, avec sa fille unique, que son épouse Yacine a pu lui donner au bout de six ans de mariage, et trois avortements successifs, dont le dernier à sept mois de grossesse, révèle un homme meurtri, qui se fait du souci pour sa femme : « Je ne saurais vous compter la série de cauchemars vécus par mon épouse. Nous avions porté tout notre espoir en cette fillette. Un espoir qui s’est vite évaporé. C’est une perte cruelle ».

Un crime odieux qui défraie la chronique, pour l’heure les limiers ont écarté la thèse de l’égorgement mais l’enquête est très avancée pour mettre la main sur le ou les meurtriers de la petite Ndeye Ndiaye arrachée à l’affection de ses parents et des siens, une fillette tuée à seulement 4 ans, pour des raisons encore inconnues.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here