L’homme venu en politique y a pas longtemps, a voulu se présenter comme un saint. Il a commencé par manipuler tout un peuple pour se présenter comme son porte-voix, ou son porte-flambeau, en utilisant les concepts de stigmatisation, de victimisation et des propos va-t-en-guerre.

Il voulait masquer son vrai visage. Ce sont les scandales qui ont eu raison de lui. Il divulguait dans le cadre de son travail dans l’administration des secrets d’état. Il se prenait alors pour le Rambo de la scène politique.

A lui de faire tomber le système qui l’a créé lui même. Depuis l’homme va de mensonges en mensonges, de contradiction en contradiction. Il n’y a pas un de ses militants, de ses responsables, de ses partenaires en coalition politique qu’il n’a pas roulé dans la farine.

Ousmane a dénoncé tout, à chaque fois il se contredit. Pour un rien, il est dans la victimisation et hurle au complot. Aux moments où il se complotait lui même avec son verge.

Qui n’a pas entendu l’homme appeler ses militants à descendre dans la rue et à être prêts à mourir pour lui. L’on se rappelle de son « MORTAL COMBAT » qui a fini par tuer plus d’une dizaine de jeunes qui ont tout de go cru en lui.

Qui avait promis de chasser le président par la rue?
Il est avéré aujourd’hui que tout ce qu’il fait n’est que BLUFF, MANIPULATION. Ousmane est allé jusqu’à être radicale et armée avec son parti.

A chaque fois nous avons cru que Ousmane va aller au rétropédalage. Mais rien n’y fait. Même pas  quarante jours de deuil des familles qui ont perdu leur progéniture, Ousmane appelle à une deuxième vague de violences, de saccages, de vols, de destruction des biens publics et privés plus meurtrière, pire que la Covid-19.

Après tant de pertes en vies humaines, tant de dégâts matériels importants, comme il l’a toujours prôné, tant de haines inculquées à ses militants, tant de haines à qui a des arguments contraires aux siens, l’homme ne prend aucun autre virage, il ne veut même pas assumer.

De ses difficultés avec la jeune Adji Sarr pendantes devant la justice nous n’en piperons mot. Nous croyons et respectons notre institution judiciaire.

Mais nous pouvons croire que Ousmane Sonko a encore trompé et trahi ses militants du Pastef. Il a encore trompé et trahi tous les sénégalais qui croyaient en ce qu’il appelait son projet. Il s’est servi d’eux.

Depuis trop longtemps en toutes ses stratégies nauséabondes, il a toujours cherché un bouc-émissaire appelé Macky.

Le mensonge il en fait sa loi, son explication, sa justification. Il le dresse devant le peuple comme une cathédrale, c’est une évidence. Malheureusement pour lui, les sénégalais réussissent à la faire chavirer à chaque fois comme un château de cartes.

Ousmane a toujours tenté de satisfaire ses rêves que par le mensonge et la duperie. C’est comme s’il ignorait que pour les sénégalais très aguerris depuis longtemps qu’en politique le mensonge n’est pas la vérité.

Pape Demba DIALLO
Citoyen Conscient

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here